L'environnement et le tourisme

Certes, la problématique de l'environnement est une évidence dans notre société actuelle. Cependant, j'y suis particulièrement sensible. D'autant plus en étant attirée par le secteur du tourisme et du travel qui est l'un des plus pollueur au monde. 

Je suis arrivée à l'ESCAET avec l'envie de créer des voyages responsables, éthiques notamment pour faire découvrir des minorités et donc des cultures différentes au gens. Cependant au fur et à mesure de mes études, mes projets, mes réflexions et mes rencontres, ce projet est maintenant en phase d'intense réflexion. 

Une rencontre en particulier m'a fait beaucoup réfléchir : lors des JRT (Journées des Recruteurs du Travel) oragnisée à l'école, le groupe Le Vacon de Maillard était présent. Lors d'un échange avec Julien Hamon le directeur général du groupe, nous avons discuté de mes intérêts et donc des voyages responsables et éthiques. Il est venu à partager son expérience en la matière et surtout à me présenter les limites sur le sujet. J'avais en effet une vision utopique du sujet et les conséquences néfastes derrière ne m'étaient pas apparues directement. Il faut en effet que ce type de voyages soient limités dans le temps sinon les conséquences pour les villages de minorités sont très néfastes : certains deviennent riches comparés aux autres, perdent leurs identité et deviennent des attractions. On en vient à perdre l'attrait de base du voyage qui était l'échange et l'ouverture sur le monde. 

Par la suite, j'ai pu étudier les nouvelles tendances du voyages de loisirs et ainsi découvrir plus en profondeur les notions de slow tourisme, de tourisme vert ou encore responsable. J'ai découvert les nombreux labels qui existent pour protéger ces notions. Le tourisme est un secteur qui est en constante mutation, les voyageurs ont des besoins qui évoluent toujours. Des problématiques telles que l'overtourisme ou la tourismophobie font leur apparition et les destinations essayent de se positionner afin de répondre aux mieux à ces nouveaux enjeux. 

De mon point de vue, il s'agit d'un réel devoir pour les professionnels du tourisme qui ont conscience de l'impact du travel sur le monde, de pouvoir faire évoluer les choses. C'est pourquoi, je suis pour ma part très intéressée par les voyages responsables et surtout par la notion de slow tourisme. Le côté découverte d'une destination que ce soit en ville ou en pleine nature à un rythme plus calme, intégrant des échanges avec des locaux et des moyens de transport verts est pour moi un axe de développement très attrayant pour le secteur. 

Contact

Mail : sevrard@alumni.escaet.fr

Tel : 06.40.24.89.75